Sushis maison, comme au Japon

Sushis maison, comme au Japon

Spécialité asiatique, les sushis se concoctent facilement avec des accessoires et ingrédients disponibles sur le marché local. Petit guide de préparation.

Les ingrédients

Avant de préparer des sushis, explique Laxuman Sinkija, Asian Chef au restaurant Sushi Me, il faut se procurer des feuilles d’algues séchées, ou nori, et du riz pour sushi (tous deux disponibles en grande surface et dans les épiceries chinoises), ainsi que la garniture. Celle-ci peut inclure des crevettes, du saumon, du thon cru ou fumé, du fromage et des fruits et légumes tels que l’avocat, la carotte, le concombre, les radis confits, les asperges, la mangue, l’ananas, etc. La banane, les raisins et le melon d’eau sont à éviter, car ils ont tendance à se liquéfier. Pour l’assaisonnement, on utilisera du vinaigre de riz, du sel et du sucre. Et en guise d’accompagnements, du wasabi, de la sauce soja et du gingembre confit, qui relèvent le goût des sushis.

Les différents types de sushis

Une fois les ingrédients réunis, déterminez quel type de sushi vous souhaitez concocter. « Il en existe plusieurs. Tous ceux qui sont roulés sont des ‘‘rolls’’ et des ‘‘makis’’ », indique Laxuman Sinkija. Le futo-maki, par exemple, est composé de nori fourré au riz et de fruits de mer et de légumes. Le sushi de petit diamètre est connu sous le nom de hoso-maki. Il est souvent composé de légumes. Pour le temaki, le nori est roulé en forme de cône. Quant au california roll, sa garniture est enroulée dans du nori au centre, avec un enrobage de riz assaisonné. Enfin, le nigiri est un sushi composé d’une boule de riz assaisonné sur laquelle on ajoute une lamelle de saumon, de thon ou de légume. Il peut également être noué avec une fi ne bande de nori.

La technique

Pour des makis réguliers (avec un diamètre d’environ 4 à 5 cm), utilisez une feuille entière de nori. Par contre, pour le hoso-maki ou le california roll, une demi-feuille suffit. Celle-ci doit être placée sur un plan de travail ou un sushi mat. Faites cuire votre riz (Il faut compter 600 ml d’eau pour 500 g de riz) dans un rice cooker pendant 40 minutes. Préparez une vinaigrette aigre-douce, avec 150 ml de vinaigre de riz, du sucre et de l’eau (pour 500 g de riz), que vous ajoutez au riz quand il est cuit. « Le vinaigre est très important car il apporte la touche aigre-douce qui se marie bien aux autres ingrédients du sushi », souligne Laxuman Sinkija. Après avoir bien mélangé le riz et la vinaigrette, laissez refroidir et remuer à nouveau juste avant l’élaboration du sushi. Étalez le riz sur le nori, suivi de la garniture.

Si vous utilisez des légumes, découpez- les en bâtonnets. Après le fourrage, il faut enrouler la feuille de nori et coller l’extrémité avec un peu d’eau. Dans chaque rouleau, on obtient entre six à huit pièces. Pour le california roll, sur un sushi mat ou un sous-plat en bambou, placez d’abord des graines de sésame ou des oeufs de saumon, puis du riz, une demi-feuille de nori, encore un peu de riz et la garniture. Enroulez et compressez avec les mains pendant quelques minutes. Puis déroulez et découpez. Il suffit ensuite de dresser les sushis sur un plat, avec les accompagnements.

La conservation

Dès que les sushis sont prêts, vous pouvez les consommer immédiatement ou les garder à température ambiante pour les servir dans les heures suivantes. Ils peuvent être conservés jusqu’au lendemain dans un récipient hermétique placé au réfrigérateur.

Source http://lexpress.mu par Mehlia Bissière

Adresse : Sushi Me, Hôtel
Hennessy Park, Ebène. Tel :
403.72.42. Pour les commandes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts

Compare

Entrez votre mot clé