L’avenir de la maison « green » à l’île Maurice

L’avenir de la maison « green » à l’île Maurice

L’île Maurice est devenue ces dernières années la destination à ne pas rater que ce soit pour un court ou un long séjour.

De nombreux retraités français y ont déjà élus domicile et si certains ont pu se payer des résidences en RES, d’autres essaient tant bien que mal à construire leur propre maison. Pour la construction, la majorité opte pour le style moderne et technologique tandis qu’une petite minorité s’essaie aux infrastructures Green pour être plus respectueux envers la nature.

Qu’est-ce que les infrastructures Green ?
Utiliser des infrastructures Green pendant la construction d’une maison consiste à utiliser des matériels biodégradables, des toits végétatifs, des panneaux solaires pour le chauffe-eau et les besoins en électricité si possible, de larges ouvertures dans les façades pour une meilleure ventilation et ainsi limiter l’utilisation de la climatisation, des systèmes pour collecter l’eau de pluie, des systèmes pour recycler les eaux usées, … bref, une maison bioclimatique pour économiser de l’énergie sans porter atteinte au degré de confort de la maison.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la formule Green ?
La formule Green, comme le bio, respecte l’environnement et nous fait économiser de l’énergie. Pour la construction d’une maison neuve, le coût n’est pas si différent du coût nécessaire pour la construction d’une maison moderne, mais lorsqu’il s’agit d’une restauration d’une vieille maison, les dépenses peuvent vite monter en flèche. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette formule n’est que très peu utilisée sur l’île Maurice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts

Compare

Entrez votre mot clé